ACCUEIL / DJEMBE / NOTES

4-éments


NOTES SUR LES PARTITIONS

Certains musiciens ont une mémoire auditive et d'autres une mémoire visuelle. Dans mon cas, pour pouvoir comprendre et apprendre un rythme, j'ai trouvé qu'il fallait que je l'écrive. Il y a de nombreuses manières de noter un rythme de façon à pouvoir s'en rappeler plus tard. Je trouve que l'utilisation d'une portée musicale classique est trop lourde. La transcription par son me paraît trop longue. J'ai donc adopté la méthode suivante.

Je commence d'habitude par noter un rythme sur mon cahier comme ceci (Djembe 1 de Kuku) :

pa po pi pi pa B pi pi

Ou, de façon raccourcie :

x B o o x B o o

Cette notation donne bien les notes, mais pas le rythme. Pour cela, je me fais des cases qui correspondent à chaque temps.

Dans un rythme binaire, chaque mesure à 4 temps et, généralement, on peut bien décrire le rythme avec 4 mesures. Si c'est un rythme ternaire, il y a 3 temps dans chaque mesure et on peut bien le décrire le plus souvent avec 4 mesures.

Exemple (Kuku, binaire) :

pa


po


pi

pi



pa


po


pi

pi



Ou, de façon plus courte :

x


B


o

o



x


B


o

o



,A la fin de la portée, on reprend au début, sans autre pause que celles qui sont indiquées.

Le premier carré de chaque groupe de 4 représente le temps que l'on peut marquer en tapant des mains, par exemple. Dans un rythme binaire, la main forte joue généralement la première et la troisième note. Par contre, il y a des exceptions, et dans ce cas, j'ajoute une information sous chaque note de la portée.

J'utilise d pour la main forte et g pour la main faible.

Pour transcrire les notes, j'utilise les symboles suivants :

x = claque, pa, ta

o = tonique, pi, ti ou pé, té

B = basse, po ou pou

oo = flam tonique ou pri

xx = flam claque ou pra

Bx = flam basse ou poua

(B) = coup amorti (une main sur la peau pendant que l'autre tape)

Pour l'instant, je n'ai pas eu à utiliser d'autres notes...